Oxydation avancée ─ traitement des contaminants

Les sources d’eau, les nappes phréatiques et les eaux superficielles sont de plus en plus polluées. La pression démographique, le changement climatique et la surconsommation rendent chaque source d’eau importante et les fournisseurs d’eau recherchent de plus en plus des technologies de traitement avancées pour restaurer les sources d’eau contaminées.

ECT - Contaminant treatment

Trojan se spécialise dans le le développement de solutions pour le traitement de contaminants spécifiques dans l'eau (ainsi, Aurora, dans le Colorado, utilise l'oxydation par UV pour protéger son eau potable). Trojan a également un laboratoire dédié à l'étude des polluants. Suivent quelques exemples de scénarios dans lesquels l’oxydation par UV de Trojan élimine les contaminants chimiques potentiellement nocifs.

Pesticides: Le lessivage des pesticides agricoles en excès entraîne la pollution des eaux superficielles et des nappes phréatiques. L’atrazine, la simazine et l’isoproturon comptent parmi la grande variété de pesticides éliminés par les systèmes d’oxydation par UV de Trojan.

Nitrosamines: On a détecté dans l’eau potable des sous-produits de désinfection, comme la NDMA et autres nitrosamines. En outre, les activités de fabrication, au cours des décennies, ont entraîné la pollution des nappes phréatiques par les nitrosamines dans certaines zones. Les systèmes d’oxydation par UV de Trojan éliminent économiquement ces contaminants dans de nombreuses stations de traitement en Amérique du Nord.

Dioxanne-1,4: On trouve souvent du dioxanne-1,4 mélangé à d’autres solvants dans les nappes phréatiques contaminées. Le dioxanne-1,4 a une faible affinité pour les matières carbonées et se volatilise lentement. En raison de ses propriétés, il migre plus loin et persiste plus longtemps que les autres contaminants dans les nappes phréatiques et est difficile à éliminer par aération et sur charbon actif.

Composés organiques volatils (COV): Des exemples de COV présents dans les nappes phréatiques sont le trichloroéthylène (TCE), le tétrachloroéthylène (PCE) et le chlorure de vinyle (CV). Les systèmes d’oxydation par UV de Trojan éliminent les COV, évitant d’avoir à traiter les effluents gazeux du traitement par aération ou à éliminer/régénérer le charbon usagé.

Carburants et additifs pour carburant: Le rejet accidentel de carburant et de propergol a entraîné la contamination à une grande échelle des nappes phréatiques par des substances chimiques comme l’éther de méthyle et de butyle tertiaire (MTBE), le benzène, le toluène, l’éthylène, le xylène (BTEX) et l’hydrazine. La contamination des ressources en eau est de grande envergure. Cela est dû au grand nombre de canalisations et de réservoirs de stockage souterrains qui fuient, aux déversements d’essence et à l’utilisation de véhicules récréatifs à essence dans les réserves d’eau. Le MTBE est difficile à traiter par aération ou adsorption sur charbon actif mais peut être traité économiquement par les systèmes d’oxydation par UV de Trojan.

Produits apparentés

  • TrojanUVPhox

    La solution TrojanUVPhox™ (photolyse et oxydation par UV) est un réacteur UV pressuré et innovant qui utilise des lampes UV à amalgame monochromatiques à haute intensité de Trojan.

    Suite

  • TrojanUVSwiftECT

    Le TrojanUVSwift™ECT est un réacteur UV à lampes polychromatiques optimisé au point de vue hydraulique destiné à être utilisé pour le traitement des polluants. Il est capable de traiter des débits élevés tout en tenant peu de place.

    Suite

Les cookies sont important pour le bon fonctionnement du site web. Afin d ameliorer votre experience, nous utilisons des cookies pour vous rappeler les details de log in, pour collecter des statistiques et optimiser la fonctionalité du site, et ainsi vous donner un contenu adapté à vos interets. Cliquez sur Accepté et continuer à naviguer sur le site Trojan UV. Si vous declinez, un cookie essentiel sera utilisé pour vous rappeler votre préférence de ne pas être suivi. Accepte Decline